Au parchemin phrasé du silence

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce dernier regard

N’est pas celui de la fleur

Qui se ferme

Au crépuscule du soir

Mais le grand ouvert

Qui retient et emporte

Avec lui

Dans l’ultime

Le mystère

De l’antienne des jours

Et trace son empreinte

Au parchemin

Phrasé du silence

Laissant pour seule trace

Un parfum de vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s