Que la lumière soit… ou perce… haïkus

La mélancolie
sur tes minuits son éclat
doré de ténèbres

D’étape en étape
dans les profondeurs du soi
chercher sa lumière

Vibrez de lumière
pour qu’elle aussi vibre en vous
sève inépuisable

D’ombre et de lumière
principe de vie terrestre
telle l’âme humaine

Perce une lumière
dans l’effacement du jour
ton âme jolie

Une porte ouverte
un battement dans le bleu
l’appel du grand large

Publicité

2 réflexions sur “Que la lumière soit… ou perce… haïkus

  1. Sans avoir lu, au départ, le titre , j’ai déduit que c’était un suite de haïkus enfilés suivant un jeu d’ombre et de lumière cadencé, entrainant.
    Néanmoins, l’avant dernier, me décontenance, quelque peu…
    Aussi, lorsque le ton est donné, ainsi, avec « mélancolie » : j’aime.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s