Une heure, une seconde, un an… l’éternité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Trois mille six cents fois par heure,

la seconde chuchote : Souviens-toi. »

Charles Baudelaire

***

 Suspendre le temps

D’une année à l’autre

D’un monde à l’autre

L’après est mystérieux

Une heure ne suffit pas

Une vie non plus

À tout embrasser

En équilibre

À la limite des possibles

Gel de la pensée

Jusqu’au verbe

Nimbé de silence

Glisser dans l’oubli

Le langage est puissant

Mais le silence est plus grand

Plus rien ne s’écoule

Seule avec le vent

Le temps d’un poème

D’une sonate

Fixer l’intangible

L’impénétrable

L’insaisissable

L’intemporel

Mieux que les hommes

Les ombres et les soleils

Les crépuscules, les aurores

Les fleurs

Savent le faire

Plus rien ne bouge

Dans ce concert

Enveloppe et noyau

Même substance

Du rose au pourpre

Du bleu au cyan

Une seconde

Chuchote

L éternité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s