La concentration dans l’écriture ? Point trop n’en faut.



La concentration dans l’écriture ? Point trop n’en faut.

C’est dans cet espace entre application et vagabondage de l’esprit que naît la création.
Ceci est particulièrement probant pour la poésie.
Dans cet intervalle, ce no man’s land , surgiront de l’inconscient les plus belles images ; ce sont elles qui formeront le contenant du poème.
L’éclat du contenant déterminera l’émotion ressentie.
Le contenu viendra en sublimer la poétique.
Le poète, à l’aide de mots, cisèlera le fond et la forme, ajoutera de la musique, de l’ombre à la lumière, de la lumière à l’ombre.
Pour que contenant et contenu vibrent ensemble.





Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s