Nos miroirs…



Dans la nacre du reposoir
D’un coquillage abandonné
Sur le glacis de nos miroirs
Quand la mer vient y séjourner
Du chant des mielles au doux mirage
Le sable blanc, mon pas si sage
L’été passé reste l’épure
De votre voix qui me rassure.











Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s