Le piano

Il avait dormi si longtemps

Dans un petit appartement

Entre buffet et canapé

Le clavier toujours fermé.

Il est des morts dont on tait tout

Le couvercle est bien mis partout

Pas seulement sur le cercueil

Dans le tenir et dans l’orgueil.

Petit frère ce sont tes doigts

Qui ont dû la dernière fois…

Jouer sonate, jouer gavotte

Faire vibrer, chanter les notes.

Dans un petit appartement

Un piano disait l’absence

Un taiseux nous contait l’enfance

Les souvenirs d’une maman.

2 réflexions sur “Le piano

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s