Haïkus de début de printemps

De cette âme éclose
le printemps aime la fleur
vierge de matins

Nulle conversion
quand tout est déjà en nous
qu’il nous suffit d’être

De l’inaccessible
capture de l’éphémère
quête du poète

Le cœur élargi
en débordant se déverse
source de tendresse

De nos convergences
corps et âmes, soleil et lune
dans un même ciel

Publicité

2 réflexions sur “Haïkus de début de printemps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s