Le marbre lisse et nu de la déconvenue

Et cette immense croix qui projette son ombre

De grand oiseau blessé sur ta pierre tombale

La mort sans hésiter pose son point final

Quand tu ne voulais pas de signes qui encombrent

Le marbre lisse et nu de la déconvenue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s