« Les inquiétudes, oublie les inquiétudes !  » Sylvie Germain



Sans attendre, jouir de la douceur du temps.

L’automne a son charme et chaque tranche de vie porte en elle sa propre lumière. Inutile de regarder en arrière ou de se méfier du reflet des miroirs. La vie va comme elle va, et bienheureux celui qui accepte ce qu’elle lui donne, sans rechigner, en laissant le grand ouvert pénétrer son petit espace.

Le dire semble simple, mais le faire…

L’inquiétude est un starter, un révélateur. La menace suffit-elle à réactiver la mémoire émotionnelle ?

J’ai su à ce moment précis que la peur était là, intacte, entière, enracinée dans le corps, gravée dans l’esprit.

 » On identifie les circuits neuronaux qui assurent la mémorisation des souvenirs associés à des émotions telles que la peur. »
Joseph LeDoux.

Les cicatrices invisibles évoluent en profondeur quand les peurs ravivent d’autres peurs, plus anciennes, toujours en mémoire.

Qu’est-ce que c’est bien quand il ne se passe rien…

Et pourtant…

Publicité

Une réflexion sur “« Les inquiétudes, oublie les inquiétudes !  » Sylvie Germain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s