L’extase va si bien aux âmes tourmentées

Dans le regard de l’autre apprivoiser son être
Les accidents de vie apprennent à se connaître
De parcours inédits en chemins de traverse
De désirs inconnus en joies qui les traversent
Entre le rien le tout une respiration
Un silence où se joue l’unique partition
Une prairie de fleurs pour son cœur en jachère
Un soleil de minuit, une étoile, un aster…
Réécrivent sans fin les lois de l’abandon
De l’amour passion et de ses illusions.

L’extase va si bien aux âmes tourmentées
D’avoir aimé le ciel et ses félicités.

2 réflexions sur “L’extase va si bien aux âmes tourmentées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s