Pensées nomades

J’ai des pensées nomades au seuil de chaque nuit
Elles attisent mes rêves autant que je les fuis
Quand le réel s’épure au fluide de l’éther
Se sont les eaux du ciel qui rejoignent la mer.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s