Où Julien teste sa stratégie

Une semaine se passa sans que Julien ne cherche à revoir Emma. Il mit en place la stratégie du manque par l’absence, afin d’engendrer, puis alimenter le désir ; stratégie qui marchait assez bien d’après sa propre expérience. Le « suis-moi je te fuis, fuis-moi, je te suis » avait encore de beaux jours devant lui selon Julien.

Qu’Emma ne pensa pas à lui, il ne pouvait l’imaginer.
Non seulement elle n’y pensait pas, mais il était sorti de sa vie tel qu’il y était entré, comme un passager en transit.
Julien n’avait pas assez médité la phrase
d’Aragon :  » Rien ne passe après tout si ce n’est le passant. « 

Emma ne pouvait envisager une vie réussie sans le respect de l’autre, et ce contrat moral, (entre l’être fait de corps et d’esprit et l’âme) sans lequel la vie n’est qu’un sac vide de sens. Elle ne recherchait nullement ce trouble, facilement atteint, et tout aussi facilement évanoui, des relations éphémères où trop de couples se perdent dans l’illusion d’un amour qui n’en serait que l’hologramme.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s