Il faut parfois laisser Monter les mots en soi

 

Il faut parfois laisser
Monter les mots en soi
Comme une marée lente
Chargée de sédiments
Et de sels en suspens
En nos mers intérieures
Et dont l’obstination 
Le flux et le reflux
Le rythme régulier
Font bouger nos silences.

 

Publicité

3 réflexions sur “Il faut parfois laisser Monter les mots en soi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s