Pareillement à une mer de glace : le manque

Le manque déchiqueté, plus qu’il n’est tranché, à coups de cisailles ; sont haillons nos volontés.
Il a été beaucoup écrit sur le manque.
Nous l’avons épinglé, déshabillé, montré du doigt. Le voilà déchiqueté pareillement à une mer de glace.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s