Ces lieux qui nous habitent

Celui-ci j’aimerais
Quelques temps y bercer
Mes rêves les plus doux
Fermer tous les verrous
Qui ouvrent sur le monde
Ne croiser de regards
Qui ne se perdent au mien
Et n’en garder plus qu’un
Tel un dernier poème
Ecrit du bout des yeux
Mais qui soit le miroir
De l’âme de ces lieux.

6 réflexions sur “Ces lieux qui nous habitent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s