Tous les âges ou plus d’âge autour de cet instant

La fièvre du départ le froid du non retour
Pourquoi donc cette nuit plus longue que le jour
Et pourquoi les pourquoi eux aussi s’éternisent
Quand le silence seul pour réponse est de mise

Tous les âges ou plus d’âge autour de cet instant
Long sera le voyage où user mon tourment
Aux ailes des moulins plus de vent plus de brise
Sous ton regard baissé le temps s’immobilise

Il reste ton sourire entre ici et ailleurs
Qui transperce mon cœur qui transgresse mes peurs
Suspendue hors du temps cette interrogation
Aux portes de l’immense, au seuil de la maison.

Ce poème pour tenter d’expliquer ce sentiment étrange, déjà présent pendant la maladie, qui prend toute sa mesure quand la mort arrive.
Cette fusion de tous les âges en un seul. Ce n’est plus seulement le jeune homme qui nous quitte, mais avec lui tous les âges qui l’ont précédé.

Publicité

2 réflexions sur “Tous les âges ou plus d’âge autour de cet instant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s