La peur… cette vague sans la mer

La peur a revêtu ses habits de tous les jours. Je la vois revenir avec sa litanie. –  » C’est moi, pensais-tu pouvoir m’écarter ? Ton chemin est pavé de mes intentions…

Le cœur se serre, le souffle se cherche pendant que la respiration s’accélère.

On ne sait jamais quand ça va revenir…
Combien de temps cette fois avant que le jour et la nuit ne se percutent ?
Et qui du jour ou de la nuit l’emportera ?

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s