À l’écoute de l’invisible


Corde vibrante entre deux mondes. Ondes venues de l’étrange, de l’inhabité.
Des heures entières à capter vos déplacements, vos creux et vos crêtes entre vagues et soupirs.
Vous qui glissez si bien sur la nue de l’absence…

S’il suffisait de se mettre au diapason, de venir à vous le coeur pur et l’esprit ouvert. Non, il faut plus pour capter vos murmures et vos consolations, il faut l’amour absolu et beaucoup d’abnégation et de gratitude.

J’en ai passé du temps dans cet havre de paix et de silence, cet espace à la fois vide et plein d’espérance. Ce no man’s land entre ombre et lumière, entre fini et infini.

Et chaque fois, vous êtes venus.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s