Dans l’oubli d’un dernier asile

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand ton corps ne fera plus d’ombre

A ton âme désincarnée

Que la mort aura épousé

Son aura couchée dans la tombe

Que jamais ta lumière sombre

Dans l’abîme des profondeurs

Car pire serait que tu meures

Du fait que l’on taise ton nom

Par ne plus lire dans les cœurs

Combien toujours ils t’aimeront

Dans l’oubli d’un dernier asile

Et que l’on dise ainsi soit-il.

4 réflexions sur “Dans l’oubli d’un dernier asile

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s