Un ciel chargé d’orages

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’air était devenu si lourd. Pourtant à première vue rien ne semblait avoir changé. Les anciens disaient qu’un ciel rouge était signe de guerre. Je ne dirai pas cela de celui de ces deux derniers soirs : sans étoiles, masqué par un voile austère de couleur taupe ; l’indéfinissable planait sur toute chose. Et si le ciel n’était que le reflet de ce que la terre lui renvoie de peurs, de souffrances ?

Indéfinissable… comme ce virus hier encore inconnu par la population générale, et qui prend désormais une place si grande dans nos vies.

Mais déjà le ciel se charge. Il suffit d’ouvrir son poste de télévision : cumulonimbus, cisaillement de l’air, l’orage gronde.

C’est quand ton cœur est touché que ton esprit doit rester clair pour voir loin.

Nous nous pensions si forts, à l’abri dans notre monde moderne, pourtant l’infiniment petit peut faire trembler toute une planète.

C’est en temps de crise, en temps de guerre, que l’être humain se révèle dans le meilleur comme dans le pire, que l’âme humaine se décline en grandeur ou petitesse. Nous voilà bousculés dans nos fondements, nos résistances, nos lâchetés. Preuve en est l’altruisme et l’héroïsme des médecins face à l’égoïsme de certains. De quoi donner matière à réflexion et humilité.

L’esprit voyage loin

faisons de cette retraite

une réflexion

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s