Ni amertume ni regrets

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ni amertume ni regrets

La poésie serait blessée

Si tendre en son âme est la chair

Que la blessure mortifère

À jamais ancrée dans les mots

Y laisserait un goût de fer

Il faut à la sève garder

Des hespérides la beauté

Et ce parfum  de liberté

Qui ne peut être monnayé.

http://editionsduchameau.free.fr/souscriptions.html#silence

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s