Mes roses défont l’automne

À l’automne fleurissent les souvenirs d’été
Quand se glisse en douceur l’ocre dans le doré
Quand les dernières roses épanouies après l’heure
Des jeunes amoureuses ont gardé la candeur.

Quel est donc ce transport qui embellit ma vue ?
De quel pays lointain cette âme revenue ?
Plus rien n’est impossible au rêve voyageur…
Le ciel noue ses rubans de toutes les couleurs.

20190910_103950

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s