Le beau en clair-obscur

« L’art, c’est le reflet que renvoie l’âme humaine éblouie de la splendeur du beau. »
Victor Hugo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faut-il que le merveilleux à certains yeux soit caché, pour qu’ils n’en discernent les détails que lorsqu’ils se ferment.

Le grand escalator linéaire du temps s’est arrêté. Écoute la musique de ce monde ouvert qui arrive jusqu’à toi. Les cordes du silence se mettent à vibrer non seulement au creux de ton oreille, mais aussi sur tes yeux retournés qui fixent par en dedans la lumière. L’épuration est à ce prix. L’œuvre qui se crée ici n’a plus besoin de matière, le beau s’y joue en clair-obscur et en transparence.

Toi qui tiens encore dans ta paume refermée l’épaisseur du temps, il te faut ouvrir davantage, desserrer les mailles du filet qui emprisonnent ton corps.

Dans le monde que tu viens de quitter le beau se glisse pourtant partout, et parfois jusque dans les détails, mais tu avais perdu l’art de l’étonnement et le goût de l’étude. La vie est la plus belle œuvre qui soit inachevée. Elle ne s’achève pas en te quittant, car elle n’est pas de ton fait.

Et combien de regrets à ceux qui n’ont pas su l’aimer suffisamment pour en distinguer et en chanter la splendeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s