Écrire avec une âme neuve.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au souffle du matin premier
Mêler l’éphémère rosée
Y tremper sa plume sauvage
Faire d’un mot un paysage.

Tels les enfants qui ne voient pas
Que le danger guette leurs pas
En jouant fustiger l’épreuve
Écrire avec une âme neuve.

Oublier tout de ces savoirs
Qui empoisonnent nos mémoires
Écrire l’âme au bout des doigts
Entre les mots scinder la joie.

Laisser le tracé à la plume
Être le marteau et l’enclume
Être la pierre et le maçon
Du silence le diapason.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s