Rêverie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cela fait bien longtemps mon âme n’attend plus
Ce bruissement de feuille, ce souffle suspendu
Cet accompagnement au seuil d’un autre monde
Cette aura libérée d’une âme vagabonde.

Combien elles étaient sœurs dans cet envoûtement
Chaque soir à même heure aspirant au moment
Où deux âmes enlacées dessous le firmament
Mêlent au doux éther ivresse et sentiments.

Pas besoin de la nuit pour déflorer le rêve
Chaque jour la marée dépose sur la grève
Son limon de regrets, de souvenirs vaincus
Et la vague épuisée de nos amours perdus.

Cela fait bien longtemps mon âme n’attend plus
Ce bruissement de feuille, ce souffle suspendu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s