Mieux vaut le souvenir

Juin 2015 vacances Palavas 346

Je crois qu’à le revoir le cœur ne tiendrait pas

Le voir sans le toucher serait trop grand supplice

Et la joie un tourment et le tourment délice

À ne pas défaillir le jeu devient combat.

 

Mieux vaut le souvenir qui hante les désirs

Retenir la primeur, la fraîcheur d’un sourire

De le savoir si loin et si proche à mon âme

Se consume le feu sans en brûler la flamme.

 

L’aurore est une grâce à qui sait en cueillir

La candeur de ces fleurs qui résistent à s’ouvrir

Garder vert le printemps, bleu le premier regard

À l’esprit de jeunesse il n’est besoin de fards.

 

Au creux du lent sommeil les rêves sont légion

Les nuits ne pèsent plus aux corps en pâmoison

J’attendrai du hasard qu’il veuille organiser

Son regard à venir sur le mien se poser.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s