Le plus grand des poètes

Le 26 février 1802 naissance d’un génie

 » Le nom grandit, quand l’homme tombe ;

Jamais rien de tel n’avait lui

Calme, il écoutait dans sa tombe

La terre qui parlait de lui. »

Victor Hugo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Échange avec Jean-Pierre Mazille

J.P Mazille :

C’est coton, cher Hugo, de passer après toi

Pour mettre un bout du monde un peu en poésie,

Partout, tes vers font loi et même on reste coi

Dans les humbles recoins encore est ton Génie !

Josette Hersent :

Pour un si grand génie nos cœurs ont la fierté

D’avoir même patrie et même volonté

La belle poésie n’est jamais périmée

Quand la mettre en musique est à notre portée.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s