Quelques pensées choisies…

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pouvoir dire à la fin de sa vie que nous sommes devenus ce que nous étions vraiment et que nous ne nous sommes pas trahis.

Nous ne faisons que pousser des portes quand nous avons la grâce de traverser les murs.

La confiance du boomerang : envoyer de la joie sans être certaine qu’elle revienne.

Rester ouvert à tous les possibles, c’est au final la seule vraie liberté de choisir vraiment.

De petites morts en résurrections tombent en chemin béquilles et bâtons.

La non conscience de notre mort est notre plus subtil oubli.

Plus la vague s’est retirée loin et plus elle revient vigoureuse de ces éléments qui constituent la vie.

Pour voir plus loin sur le chemin accepter un autre éclairage que le sien.

Les pages que nous tournons trop facilement ne font pas partie de notre grand livre.

Notre inconscient est comme le pompon des manèges, il nous effleure souvent la tête mais n’est pas facile à saisir.

On ne retombe pas en enfance, on retourne chez soi lorsqu’il est temps de laisser le moi derrière le soi.

Le rêve… une rêverie qui avait sommeil.

Ne pas baisser les yeux autrement que pour regarder où l’on met les pieds.

Nous passons notre temps à vouloir décoder ce qui de fait est déjà écrit.

Gardons les pieds sur terre sans piétiner les fleurs.

Celui qui se pose la question s’il est heureux a encore du bonheur en réserve.

Par paresse de l’esprit, nous rejetons l’inexpliqué.

Le temps ne gomme que les souvenirs de papier.

Les mots écrits sont-ils suffisants? il faut la voix pour que l’âme transpire.

à suivre…

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Quelques pensées choisies…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s