Au fil de l’écriture

Au fil de l’invisible, l’écriture tisse le lien.  Au-delà des mots, il y a des silences. Ceux de ces pages restées, par pudeur ou oubli ou encore manque de temps, non écrites, inachevées.

Je relis mes cahiers et vois mon écriture…

Changer au fil des mois plus la même nature

Quand les lettres sursautent, se tordent, puis expirent

Se couchent sur la feuille avant que d’y mourir.

 

Quand la révolte gronde et que le cœur tressaille

Face à tant d’injustices l’écriture bataille

Se plie tantôt à gauche évoquant le passé

Tremblante passe à droite espérant avancer.

 

La main veut s’appliquer, mais le cœur et la tête

Sont tout déboussolés de notre tête-à-tête

Court-circuit du cerveau et de ses hémisphères

Recherche l’harmonie pour cela comment faire.

 

Se redresse soudain droite comme justice

Espérant que la main arrête ce supplice

Cerveau droit cerveau gauche c’est la compétition

Demande simplement à garder la raison.

 

En écrivant ton nom quand ma main tremblera

C’est bien la signature que rien ne s’oubliera

Et à aucun moment ces sursauts de tristesse

Ne seront confondus à ceux de la vieillesse.

 

Deux dates sur une pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s