Et maintenant, Qu’est-ce qu’on fait ?

 

EPSON DSC picture

 

Et maintenant,

Qu’est-ce qu’on fait ?

 Extrait :

« On distingue, rappelons-le, trois formes de régime : la démocratie, l’aristocratie et la monarchie. On se méprend souvent dans la définition de l’aristocratie qui signifie en réalité « gouvernement des meilleurs ». On a tendance à l’associer à la noblesse ou « Aristocratie héréditaire », qui n’en est qu’un sous ensemble.

Lorsqu’une classe politique arrive à s’ériger en une caste d’individus au profil fortement ressemblant, répand l’idée que « la politique est un métier », et lorsque les mêmes hommes, via les partis politiques, assurent leur propre succession, on se trouve en présence d’une « Aristocratie élective » : le peuple élit un petit nombre de gens qu’il considère comme meilleurs, et auquel il remet totalement son pouvoir souverain.

Ce modèle prouve ses limites, qui lui ont été de nombreuses fois reprochées d’ailleurs. L’aristocratie fonctionne très bien (comme la monarchie d’ailleurs) tant que ceux qui se partagent le pouvoir sont réellement éclairés et meilleurs que la plupart des hommes. Ils savent alors quelle voie il convient de prendre pour aller vers le bien être général. Mais lorsque ces hommes ne sont pas ou plus meilleurs que les autres, soit qu’ils étaient naturellement viciés, soit qu’ils le sont devenus avec l’exercice du pouvoir, alors ils gouvernent pour leur intérêt propre, et leur légitimité disparaît. La démocratie se révèle le meilleur régime parce qu’elle reste légitime lorsque les hommes qui sont à sa tête se révèlent faillibles. »

Blaise Hersent Lechâtreux.

2002

Quelle serait ta place aujourd’hui dans ce monde, si tu n’étais parti dans cet autre ? Je me pose souvent la question, surtout quand reviennent des élections importantes comme les présidentielles.

Certainement, j’aurais eu peur pour toi… c’est idiot parce que tu serais vivant.

 

Publicité

2 réflexions sur “Et maintenant, Qu’est-ce qu’on fait ?

  1. Il devient urgent, semble-t-il, de reconnaître et de comptabiliser le vote blanc… car le résultat du premier tour de l’élection présidentielle place beaucoup d’entre nous dans une situation insupportable, obligés de cautionner un programme dont nous ne voulons pas pour empêcher l’arrivée au pouvoir d’un parti xénophobe qui fait craindre le pire…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s