À l’heure dite bleue…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sous la cassure des vagues

L’horizon infini

Tangue et se versifie

La douce poésie

Est césure à mon âme

Quand de l’or sur la flamme

Chahute la cadence

Céladon de mes yeux

À l’heure dite bleue

Dessine le silence

Impénétrable, immense

De la vie dans ma vie.

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s