Le temps est devenu du sable entre les doigts.

vacances-loire-avril-2015-077

Aux portes verrouillées personne qui ne frappe

Les jours se raccourcissent et les rêves s’échappent

Plus rien ne se retient sans fatigues aux mains

Quand sans plus d’avenir on est déjà demain.

 

De vivre la fureur ne passe plus le cœur

Le jardin habillé de vivaces sans fleurs

Les chats et les oiseaux comme seuls visiteurs

Le monde emprisonné dans le téléviseur.

 

Prisonniers et gardiens des souvenirs fragiles

Les placards se remplissent en choses inutiles

Passé présent futur entonnent un chant unique

Le piano joue solo ses notes nostalgiques.

 

Le temps est devenu du sable entre les doigts

Et s’il file aux phalanges il tisse un fil de soie

Jusqu’au jour où l’oiseau vient frapper la fenêtre

Que l’heure s’éternise en printemps à renaître.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s