Là-haut

juin-2015-vacances-palavas-006

 

Dis-moi si tu entends l’oiseau et le ruisseau

Leur chant s’éternisant sur la brise légère

D’un matin printanier descendu sur la terre

Qui vers toi reviendrait dans un joyeux écho.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s