Mais où donc est le temps

la cuisine après lla cuisine de cricri 018

 

Elles pèseront d’autant

Ces années non vécues

Que le temps suspendu

Rattrapera sa course

La vieillesse à mes trousses

Piétine la ferveur

Et laisse sur le cœur

Comme aux roses froissées

Un parfum suranné

A présent si tranquille

Mais où donc est le temps

Où est passé le vent

Qui soufflait sur ma ville.

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s